Karine Mijalski-Baron

Chaque toile est une aventure, où rien n’est décidé à l’avance.
La première matière posée est semblable à la première pierre d’un édifice. Cette matière va en appeler une autre, qui elle-même appellera un autre médium, une autre teinte, une autre empreinte.

Je ne fais que suivre ces guides, comme on suit des traces de pas dans le sable, sans jamais vraiment savoir ni où, ni vers quoi elles m’emmèneront, ni ce que je trouverai au bout du chemin.

Travailler, mixer, fondre les médiums, pour qu’ils s’unissent ou s’affrontent, et leur offrir, par ma main, l’opportunité d’écrire leur propre histoire.