Carpe Diem

On  regarde les tableaux de CARPEDIEM  comme on fait une promenade dans les bois, pendant que le loup n’y est pas…

Les toiles jettent des cailloux bigarrés derrière elles, déroulent des histoires en pointillé, chatouillant l’imagination,
jouant à cache-cache avec la mémoire et l’implicite.

L’univers du conte y côtoie la BD.
Collages, coulures, petits et grands pois : la matière colle à la toile, s’incruste, annonce les couleurs d’une esthétique en quête de douceur et d’harmonie.

Dans ces toiles palimpsestes, la géométrie des formes se mêle à la gaité des teintes colorées.
Chaque tableau est un espace de méditation, le regardeur se laisse glisser vers le jeu, vers la joie ou vers la paix.